ici vous aviez chu,
je n'y blogue plus,
et ailleurs non plus.

Mais, sans trop savoir pourquoi,
Je garde par devers moi,
les clés virtuelles de cet endroit.

Prenez soin de vous
Je vous fais des bisous